x
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.
Désactiver les cookies
Accueil Ceemoxo, la suite...

Ceemoxo, la suite...

 Sadio Sangharé Actualité de l'ASH
article55

L’incroyable histoire de « Ceemoxo », le roi lion peureux ! (2éme Episode)
Après avoir passé 20 ans à « Laamabatara » où il a été modelé et aliéné par les ruses de « Galoxo », voilà que Ceemoxo est de retour chez lui à « Jembereng » où une grande fête a été organisée pour l’accueillir.
Les animaux sont venus de tous les coins du territoire pour accueillir leur prince, seulement Ceemoxo ne se sentait plus chez lui.
Accompagné de Galoxo, il ne cessait de chuchoter dans les oreilles de ce dernier son inquiétude et son désir de retourner à « Laamabatara » car ne se sentant pas en sécurité avec ces étrangers.

Le jeune Prince n’était plus à l’aise parmi les siens mais Galoxo n’arrêtait pas de l’encourager, de le consoler et de lui rappeler tout ce qu’il lui avait appris. « Fils, soit courageux » lui disait-il « tu représentes tout un espoir pour le peuple qui t’a éduqué, alors à toi de finir ce que nous avons commencé ensemble ».
Ainsi le mot d’ordre fut donné par Galoxo. Il avait réussi par ces mots à réconforter le prince peureux, conscient de toute la responsabilité qui lui incombait pour satisfaire ses maîtres de « Laamabatara ».

Dans la foule qui devait accueillir Ceemoxo, un groupe de femmes parmi lesquelles le jeune prince devait choisir son épouse (la reine) chantait pour le retour de leur prince en ces termes :
« An sunguruni « Jemberengo », karo Kura mana loo, Kan bee taa, yolo-yolo bambilen don Na ko, kan be moxo la yele, kan be mba la tulon »

Galoxo tenait Ceemoxo par les mains et les deux arrivèrent devant le palais royal où le roi lion les attendait dans la grande cour. Lorsque le père aperçut le jeune prince, il ne put retenir ses larmes et se précipita alors pour prendre Ceemoxo dans ses bras, puis l’invita à prendre place dans le fauteuil royal pour le besoin des rituels après lesquels le jeune prince sera béni par les ancêtres.

« Cantatuun » se nommait le prête qui devait guider Ceemoxo dans ces rituels. Ces derniers ont durés plus d’une heure puis le jeune prince fut déclaré officiellement apte à succéder à son père. Ainsi Ceemoxo et son père peuvent rejoindre la grande salle de cérémonie ou les attendaient la grande famille royale à savoir sa mère, ses tantes, ses cousins et cousines, ses oncles, etc…

Galoxo fut de la partie jusqu’à la fin de journée où il demanda au roi lion de le libérer pour rejoindre « Laamabatara ». Ce dernier le couvrit d’or et annonça publiquement l’indépendance du pays des singes, pour loyauté et après avoir pris soin pendant tout ce temps du jeune prince Ceemoxo.
Il rentra alors en ayant une ferme conviction de la réussite imminente de son plan macabre d’affaiblir la grandeur de « Jembereng ». Il ne s’attendait pas à cette décision du roi lion mais s’en réjouit, son objectif final était autre, voulant surtout avoir une main mise sur « Jembereng » pour en faire une colonie de « Laamabatara ».

A Jembereng, les festivités durèrent alors une semaine durant laquelle le jeune prince du matin au soir fut choyé et par sa famille et par les populations de « Jembereng ».
Ceemoxo finit par se réhabituer aux siens même s’il gardait au fond de lui la promesse qu’il avait faite à Galoxo. Il s’était totalement approprié la ruse de son maître de « Laamabatara » ,c convaincu qu’il était que pour accomplir sa mission, il devrait avoir une posture où il ne risquerait pas d’être démasqué.

Quelques jours après la fin des festivités, le roi lion confia son fils au prête « Cantatuun » afin que ce dernier lui fasse revisiter son pays natal.
C’est ainsi qu’ils traversèrent l’étendu de la forêt, mais Ceemoxo avait au fond de lui un lourd sentiment de peur. Son cœur battait à l'allure d'une vieille rover 111 laissant derrière lui autant de bruit qu’un orchestre de Groove : Grrrr, Grrrr, Grrrr… Piam !
Il était méfiant envers « Cantatuun » car il faut dire aussi que l’histoire et le parcours de ce dernier étaient obscurs… Mais nous reviendrons nous étaler sur ce personnage atypique….

Ceemoxo avançait alors, quoique pessimiste sur sa destinée. Et pourtant l'environnement dans lequel il évoluait est son territoire, son milieu social.

« Cantatuun » lui répétait sans cesse que toute cette forêt sera sous son autorité une fois que son père aurait tiré sa révérence. En entendant ces mots qui lui firent penser à Galoxo et leur plan commun, il reprit courage et retrouva sa confiance.

Ayant parcouru une bonne partie du territoire de « Jembereng », voilà qu’ils aperçoivent un messager venant du palais royal et courant à vive allure, « P… P… Prince Ceemoxo, j’ai un message pour vous » s’écria-t-il. Le messager était venu lui annoncer que le roi lion était mourant et qu’il devait de suite rebrousser chemin car il ne cessait de le réclamer.

Mais que nous réserve la suite ? Quelle posture aura le jeune prince et futur roi lion Ceemoxo ? Que deviendra le prêtre « Cantatuun » ? Galoxo sera-t-il satisfait de Ceemoxo ?
Prenez gout à ce deuxième épisode et soyez patient, la semaine prochaine vous serez édifiés sur l’avenir de Ceemoxo…

Sadio Sangharé